Partager sur Facebook

01/01/2011

Petite histoire des rues : Carrouges, Chaâlons, Clocher, Cluny

En 1885, la rue Châalons fut prolongée : à l'origine, elle s'arrêtait au niveau de la rue Tripier.

Rue des Carrouges
En vieux français, carrouge ou quarrouge signifiait carrefour. La dénomination de cette rue pourrait faire référence à l'intersection qu'elle formait, à son extrémité Est, avec le chemin de Bondy à Rosny (actuelle avenue de Rosny) et celui de Bondy à Montreuil. Au XVe siècle, ce carrefour était dénommé « haie des Carrouges » .
Auparavant, la rue des Carrouges s'appelait chemin de Merlan au bois (le bois de Villemomble).
Carrouge ou Quarrouge est aussi un nom propre étroitement associé à l'histoire de la ville. Quand, au XIIIe siècle, la seigneurie de Saint-Denis vend une partie de ses biens, on trouve, parmi les acheteurs de fiefs, Yves de Carrouge en 1265 et Pierre du Carrouge en 1299. En 1408, Jehan du Quarrouge et Simon le Quarrouge louent des terres cultivables de la seigneurie de Merlan. En 1507, un autre Jehan du Carrouge figure pami les propriétaires de fiefs dépendants de la seigneurie de Noisy.

Rue Châalons
Ancien curé de Noisy-le-Sec, installé le 28 août 1814, Jacques Charles Châalons a fait reconstruire l'église telle qu'on la connaît actuellement (1823). Il a notamment fait l'acquisition d'une cloche de 1 500 kg, nommée Marie-Antoinette. Il se retira en 1840 pour cause de vieillesse et mourut à l'hospice Marie-Thérèse, 8 ans plus tard. Par délibération du conseil municipal en date du 8 août 1844, son nom fut donné « à la rue (...) nouvellement établie vis-à-vis de l'église », avec cet hommage : « prêtre éclairé et tolérant, qui administra avec dévouement et désintéressement pendant plus de 25 années l'église de Noisy-le-Sec. »
L'axe de cette rue, large à l'origine d'une dizaine de mètres, fut aligné avec le point central du péristyle de l'église. Ouverte en 1843, la rue Châalons s'arrêtait alors au niveau de la rue Tripier. Ce n'est qu'en 1885 qu'elle a été prolongée jusqu'à la rue de Pantin (actuelle rue Vaillant-Couturier).

Avenue du Clocher
Voie privée ouverte en 1892, elle fut ainsi nommée parce que le clocher de l'église de Bondy paraissait dans son prolongement, une perspective révolue depuis l'implantation de l'autoroute A3 dans les années 1960.

Rue de Cluny
Chef-lieu de canton de Saône-et-Loire, Cluny accueillit, au cours de la Deuxième Guerre mondiale, certains enfants de Noisy transférés par les autorités dans des régions réputées moins exposées aux bombardements. Par délibération du 21 décembre 1956, le conseil municipal donna le nom de Cluny à une voie ouverte entre la rue des Bergeries et la rue Georges-Gay.

Autres Photos

Partager sur Facebook

avril 2017
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Archives

Jan. Fév. Mars Avr.
Mai Juin Juil. Août
Sep. Oct. Nov. Déc.

<< 2017